La colère de Guy Lacombe

Publié le par MK2S TheBigmack

 Guy Lacombe a eu beaucoup de mal à garder son calme après la défaite de son équipe contre Guingamp (1-2) en finale de la Coupe de France, samedi soir, au Stade de France. L'entraîneur du Stade rennais a évoqué «le but gag» offert par Hansson à Eduardo, seulement trois minutes après l'ouverture du score de Bocanegra. «C'est une erreur vraiment stupide, a-t-il expliqué. Ce sont des choses qui arrivent, mais ça ne doit pas arriver en finale. Dans ces cas-là, il faut être fataliste. C'est un coup du sort...». Le technicien s'est ensuite lancé dans une diatribe contre les médias, qu'il accuse d'avoir mené «une campagne pour orienter le public» en faveur de Mickaël Pagis. L'ancien Sochalien a été acclamé lors de son entrée en jeu.

«Vous qui êtes journalistes, vous mettez qui à la place ?, a-t-il interrogé. Là, c'est trop. ''Mick'', lorsque Briand se blesse, je le fais jouer, il est titulaire. Regardez les statistiques, faites votre boulot et vous verrez que ça ne marchait pas. Dès lors qu'un journaliste tente d'orienter le public, ça donne ce que j'ai vu ce soir : une scission entre le public et ses joueurs. Expliquez-moi ce que les quatre autres attaquants ressentent quand ils entendent ça. Est-ce que ça vous arrive de vous mettre à la place des joueurs ?». Lacombe assure que la «mise à l'écart» de Pagis, avec qui il avait déjà entretenu des rapports difficiles lorsqu'il l'entraînait à Sochaux, ne s'est effectuée que sur un critère sportif.

«C'est ça qui me désole le plus. Quand suis arrivé, ''Mick'' était un pestiféré, honni de tout le monde, même des spectateurs, rappelle-t-il. Je l'ai remis en selle sans aucun soucis. Mais à un moment, il y a aussi une liaison dans l'effectif. Quand à Sochaux, vous faites jouer une équipe et que vous perdez 3-0, il y a une raison. Quand la semaine suivante, vous la changez et qu'elle gagne, il y a aussi une raison. Avec ''Mick'', ça ne fonctionnait pas». A l'heure de faire un premier bilan, Guy Lacombe, qui n'est pas monté sur le podium pour chercher sa médaille -«parce que j'étais terriblement déçu»-, estime qu'il est dans les objectifs que lui avait fixé son président au mois de décembre. «A savoir aux alentours de la septième place. «Des saisons de m... comme celle-là, ça me va». - E. T. (au Stade de France)

Publié dans Sport

Commenter cet article