L'Inter de Milan champion d'Italie les doigts dans le nez

Publié le par MK2S TheBigmack

Sans même avoir eu à sortir les crampons, l'Inter a décroché samedi le 17e Scudetto de son histoire, le quatrième consécutif, en constatant la défaite de l'AC Milan à Udine (1-2). Les hommes de José Mourinho gardent ce soir sept longueurs d'avance sur leurs premiers poursuivants, à deux levées de la fin, et ne peuvent donc plus être rejoints au sommet de la hiérarchie italienne. Les Nerazzurri fêteront leur titre dès demain, à Milan, contre Sienne.

José Mourinho et l'Inter Milan sont champions d'Italie! (Reuters)
"Tout dépend de nous, on ne doit pas regarder les autres résultats." Cambiasso avait bien retenu la leçon du maître, celle d'un José Mourinho qui, une semaine plus tôt, avait laissé entendre qu'il dormirait sans doute à l'heure du choc entre le Milan et la Juve. Une affiche qui s'annonçait alors potentiellement décisive en faveur de l'Inter mais qui, faute de succès des Nerazzurri, avait donné lieu à un match nul sans plus de conséquence que le report des festivités. Or, ce samedi soir, Milan est bien en fête. Côté Internazionale s'entend. 

Car du côté acéiste, c'est la soupe à la grimace. En tombant sur la pelouse d'un Udinese qu'ils avaient balayé à l'aller (5-1) et dont ils avaient conquis la citadelle ces trois dernières années, les Rossoneri ne se sont pas seulement exposés à un retour dans leur sillage de la Juventus (en cas de succès dimanche face à Bergame, les Turinois reviendraient à un point de l'AC Milan). Comble de la déconfiture en effet, les troupes de Carlo Ancelotti ont ainsi porté aux nues leurs concitoyens et néanmoins rivaux nerazzurri.

Une aubaine pour la Juve ?

Avant même d'affronter Sienne dans un Giuseppe Meazza qui promet d'être bouillant, les Intéristes ont donc coiffé ce samedi leur quatrième couronne de rang, la 17e de toute l'histoire de leur club. Et pas question de bouder leur plaisir au vu de ce confortable scénario puisque l'on se souvient que la saison passée, à pareille époque, les Lombards bleus et noirs s'étaient cassé les dents sur ces mêmes Siennois (2-2), alors que les trois points étaient déjà synonymes pour eux de Scudetto. Si l'on observe en outre que l'Inter n'a remporté qu'une seule de ces cinq dernières sorties, on en conclut que cette bourde rossonera est finalement plutôt bienvenue.

Et pas seulement pour les désormais quadruples champions en titre. En mettant un terme à cette série milanaise de neuf matches sans revers, les joueurs d'Udine ont en effet ouvert à la Vieille Dame la perspective de retrouver son fauteuil de dauphin. Pour l'honneur. Elle même menacée par un retour sur ses talons de la Fiorentina, la Juve conforterait à coup sûr sa position dans le tiercé gagnant en cas d'issue heureuse dimanche après-midi. Un pas important vers l'Europe que les Giallorossi ont allégrement franchi ce samedi - à plus petite échelle s'entend - la Roma ayant dominé Catane 4-3 et ainsi conservé ses trois unités d'avance sur l'Udinese dans la course à l'Europa League.

Publié dans Sport

Commenter cet article